Témoignages de mes élèves en Qi Gong

Anne, avocate
Il y a un an, j’ai été invitée à découvrir le Qi Gong. J’ignorais tout de cette discipline dont je ne savais même pas écrire le nom.
J’avoue qu’ayant eu l’occasion de participer à quelques séances de Taï Chi qui ne m’avaient pas laissé « un souvenir impérissable », j’avais tendance à faire l’amalgame et je m’y suis donc rendue sans grande conviction.
En fait, dès la première séance, mon à priori a volé en éclats et le Qi Gong m’est apparu comme une vraie découverte : une pratique à la fois agréable, apaisante et potentiellement très enrichissante tant au niveau physique que psychique.
Depuis, je participe dans aux cours dispensés par Lou Le Calvé à raison d’une séance par semaine et bien que je n’en sois qu’aux balbutiements, c’est un réel bonheur.
Lou est une excellente praticienne qui maîtrise parfaitement son sujet. Elle enseigne avec méthode et clarté dans une ambiance sereine et apaisante et est douée d’un réel sens de l’écoute.
Ce « moment pour soi » devient au fil du temps, essentiel. Je ressors de chaque séance plus calme, plus détendue dans mon corps et avec l’esprit apaisé.
Ma pratique du Qi Gong est évidemment trop récente pour en cerner l’ensemble des bienfaits (d’ailleurs y arrive t-on un jour ?) mais, outre cet incontestable bien-être à la sortie des séances, je ressens déjà un meilleur ancrage dans la terre, et, d’une façon générale, une meilleure posture avec moins de tensions, notamment au niveau du dos.
Le chemin est encore long et il passe, j’en ai conscience, au-delà des séances hebdomadaires, par une pratique régulière à laquelle je dois m’astreindre, jusqu’à ce que les mouvements deviennent des gestes naturels au quotidien.


Patricia, esthéticienne
Ma pratique avec Lou est une découverte et une expérience très positive.
Ne connaissant rien aux techniques corporelles du Qi Gong, je découvre à chaque séance comment mon corps réagit positivement aux divers mouvements.
Je découvre des sensations de rayonnement de champ énergétique aux extrémités des doigts et des orteils.
Cette perception nouvelle m’apporte la preuve de l’existence subtile d’une énergie, de ce fluide vital qui traverse le corps.
Le Qi Gong me permet de me sentir mieux dans mon corps, dans ma tête et m’apporte un équilibre personnel.
Ce rééquilibrage se traduit per une plus grande vitalité, une confiance en soi et par des changements psychologiques positifs, une sensation d’exister, de mieux gérer sa vie et de mieux traverser les situations difficiles.
Mes séances auprès de Lou me sont vitales et il me tarde d’avancer dans cet apprentissage pour me perfectionner.
Tous mes remerciements vont à Lou
Merci pour sa plénitude
Merci pour sa convivialité et sa chaleur humaine
Merci surtout pour son enseignement.


Sophie, infirmière de bloc opératoire
Depuis plus de 30 ans, je pratique la danse, base classique puis modern-jazz, ce cours hebdomadaire me procure un bon maintien, de la joie et le plaisir de danser avec mes amies, je cours un peu aussi, malheureusement la course reste traumatisante pour le squelette (douleurs dorsales et genoux)…
Depuis longtemps, je me disais qu’il fallait que je m’oriente vers une discipline qui m’apporte un meilleur équilibre, j’ai essayé le yoga ; sans succès, puis le Taï Chi : beaucoup trop mental, je ne me suis pas sentie à ma place… Et pourquoi pas le Qi Gong ?
Avec une amie, nous en avons discuté sérieusement et avons décidé de nous rendre à une séance « découverte », je me suis laissée guider par Lou, notre professeur, j’ai adoré, je me suis sentie en confiance, bien, légère, détendue…
Depuis plus d’un an mes séances hebdomadaires, que j’attends avec impatience, m’ont apporté le calme, une forme de sérénité (qui me quitte souvent tant on peut être speed).
Dans mon travail parfois stressant, j’avais du mal à « respirer » correctement, depuis j’arrive à me protéger en appliquant la respiration que l’on découvre au Qi Gong, je dis bien que l’on découvre ! C’est incroyable de sentir, de ressentir tout ça…cette énergie à fleur de peau, cette enveloppe qui vit, vibre.
Le changement notoire que j’ai pu constater serait notamment une meilleure gestion de mes émotions, incroyable !
D’une façon générale, je trouve que je suis moins fatiguée, je dors bien.
Je ne pensais absolument pas que le Qi Gong sollicitait autant le squelette, on ressent vraiment les mouvements, on s’assouplit. Le lendemain, il m’arrive parfois d’avoir des courbatures.
Pour conclure, je dirais que je me sens plus détendue, plus à distance des « problèmes » (plus particulièrement dans mon travail) plus dans le lâcher-prise, plus calme, je le sens vraiment et mon entourage me le dit.
Ce bien-être et cet épanouissement que l’on a sûrement tous en nous s’entretient si on veut qu’il perdure, pour moi, ça passe maintenant par le Qi Gong.
Il me tarde de reprendre mes cours.


Mikaël, chef d’entreprise
Je m’appelle Mikaël, j’ai 35 ans et je pratique le Qi Gong depuis plus d’un an. Je ne m’y étais pas vraiment intéressé auparavant, mais j’en avais entendu parler par mon acupunctrice, Lou, qui s’avère être aussi mon professeur, et j’avais évidemment vu quelques vidéos sur la toile. Sans m’être donc penché sur la question, j’ai souhaité essayer en pensant naïvement que ce fut plutôt une activité relaxante et avec une légère appréhension de me retrouver en compagnie de personnes du troisième âge…. Evidemment, ce ne fut pas le cas.
Les premières séances m’ont permis de me familiariser avec cette discipline et surtout de bien intégrer la bonne posture au repos, ce qui est, à mon avis, la clé de départ pour bien appréhender la suite et les premiers mouvements plus complexes. Elle m’a permis de m’ancrer dans le sol et d’être beaucoup plus stable sur mes jambes, mais aussi plus solide de manière générale, dans n’importe quelle situation. Il m’arrive d’ailleurs souvent d’adopter cette posture quand je dois attendre ou discuter debout et cela m’aide à me sentir plus stable dans ce que je vais faire ou dire.
Ensuite je me souviens que nous avons progressivement étudié les vingt mouvements de base pendant plusieurs semaines, puis ensuite le Dao yin yang sheng gong au début de la seconde année. En essayant de résumer simplement mon ressenti, je dirai que le Qi Gong résonne chez moi sur deux plans : physique et psychologique, mais j’aurais plutôt envie de dire maintenant, énergétique et spirituel…
La répétition des mouvements a une conséquence physique directe et fait travailler certains membres et muscles, puis après une séance plus intensive, je me suis rendu compte que cela devenait différent et que certains mouvements provoquaient un bien-être, plutôt qu’un effort, et me faisaient du bien au dos, au ventre, aux reins, et à bien d’autres endroits. Les mouvements instaurent également une meilleure circulation de l’énergie et m’ont permis de récupérer de la chaleur dans le bas du corps, une chaleur qui me fuyait depuis des années.
Pour la partie plus liée à l’esprit, je dirai dans un premier temps que les exercices, les mouvements, leur enchaînement amènent une concentration, puis à un relâchement qui m’ont aidé à déconnecter mon cerveau, à faire abstraction des soucis quotidiens et ont donc contribué, au fur et à mesure, à un éclaircissement moral et mental. Ma vision sur certains problèmes de la vie a changé et je relativise beaucoup mieux. De plus, avec certains mouvements du Dao yin yang sheng gong, j’ai également appris à moduler le yin et le yang, ce que j’appelle, en bon occidental, ma part féminine et ma part masculine. Le Qi Gong me permet, non seulement de mieux les intégrer, les accepter, mais aussi de les utiliser dans la vie de tous les jours suivant les personnes et les situations que je rencontre, aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle.
A l’heure d’aujourd’hui, je peux résumer les bienfaits que m’apporte le Qi Gong en ces quelques mots : confiance en soi, force, apaisement intérieur, et joie de vivre. Evidemment je me doute bien que tout cela va évoluer, car j’ai remarqué qu’une posture, qu’un exercice, un enchaînement, même répété mille fois, ne procure jamais la même sensation, le même ressenti à chaque fois et il en ressort toujours quelque chose de nouveau. Comme un lieu que l’on connaît très bien mais qu’on découvre de façon différente à chaque fois qu’on y retourne, ou comme une pièce de piano qu’on joue cinquante fois, avec cinquante sensations différentes…
Par ce témoignage je souhaite remercier mon professeur, Lou, pour sa pédagogie, sa douceur, sa force, son empathie et sa patience. C’est toujours une joie de la retrouver, elle, et aussi mes autres partenaires de Qi Gong, et ressentir cette belle énergie que nous mettons en commun à chaque fois que nous pratiquons ensemble.


Corinne, présidente d’une association caritative
Voici mes réflexions sur mon année de Qi Gong.
Une année de pratique, c’est court mais à la fois si l’on veut bien y réfléchir les bénéfices sont encore petits mais présents.
Apprendre à faire tous ces mouvements sans force et sans retenue : c’est notre corps qui parle et il faut savoir l’écouter.
De par ma pratique de la danse et du stretching, je pensais avoir les bonnes positions, épaules basses rétroversion du bassin souplesse dans les genoux… mais je n’écoutais pas suffisamment mon corps, j’avais encore des tensions et je faisais les mouvements avec force.
Après une année de pratique, les progrès se font sentir et le plaisir de le faire est là. Le temps du cours est une parenthèse faite de calme, de communion avec les autres.
Le professeur est aussi de grande qualité et contribue par sa pédagogie à me faire progresser.


Sandrine, ingénieur-chimiste
Tiens-toi droite
Depuis toute petite j’entends les adultes me dire : « Tiens-toi droite » ou « Redresse-toi ». Alors je projetais mes épaules en arrière, je relevais la tête et je tenais quelques secondes. Cette position était tout à fait inconfortable pour ne pas dire insupportable et je m’avachissais doucement, les épaules rentrées, la colonne tordue, la tête penchée, aussitôt qu’on ne me regardait plus.
Dès les premiers cours Lou a insisté sur notre position de départ et nous a appris à nous positionner…entre le Ciel et la Terre. Je me mettais dans cette position sans souci particulier ni tension musculaire ressentie. Ca coulait de source finalement ! Mais je n’arrivais à le faire qu’en séance en me concentrant.
Jusqu’à un dimanche après-midi, lors de ma promenade habituelle du week-end. Je me suis aperçue ce jour-là que, sans avoir rien fait ni pensé, mon dos était droit, mes épaules bien positionnées, mon cou à la bonne place, légèrement rentré, et je marchais. J’ai alors ressenti un énorme bien-être. J’étais droite et à ma place. J’étais là, ici et maintenant, un sourire au coin des lèvres, consciente de ma place dans l’univers, les pieds sur Terre et la tête reliée au Ciel. Ce fût un grand moment de sérénité, de plénitude et de connexion.
Le lendemain, j’ai remarqué que mon rétroviseur intérieur de voiture était mal réglé : il était trop bas. Je l’ai mis à la bonne place, lui aussi !
Et j’ai pris conscience les jours qui suivirent de la présence de mon corps que mon esprit habitait. Par exemple, au travail, je n’étais plus un fantôme au milieu de mes collègues, mais j’avais bien ma place dans cette organisation. Je m’affirmais par le physique en douceur.
Aujourd’hui je continue de me tenir droite sans y penser. C’est acquis et plus personne ne me fait la remarque ou alors dans l’autre sens pour me dire que j’ai « changé » !
Evidemment dans certains moments de fatigue je sens mon corps tendre vers cette ancienne position mais aujourd’hui j’ai la conscience de me corriger doucement et sans douleur. Et pratiquer dans ces cas-là est la solution pou retrouver mon équilibre et ma place.


Michèle, retraitée
J’ai commencé à pratiquer le Qi Gong régulièrement après le décès de mon compagnon et je dis toujours que le Qi Gong m’a été d’une aide précieuse.
Il m’apporte l’enracinement nécessaire pour ne pas me faire déborder par mes émotions.
Après le cours, je me sens ancrée, reliée entre le Ciel et la Terre, en harmonie avec moi-même mais aussi envers mon environnement.
C’est une discipline mais aussi une philosophie de vie qui me permet de prendre soin de mon corps et de rester en bonne santé.
Pour ma part, cet hiver je n’ai pas eu un seul rhume.
Alors pour moi c’est Qi Gong for ever… »


Brigitte, Assistante juridique
« Cela fait maintenant 1 an et demi que je pratique le Qi Gong en suivant les cours dispensés par Lou et je ressens vraiment les bienfaits de cette pratique dans ma vie quotidienne. J’ai appris à écouter mon corps et mon esprit, à ressentir sérénité et relaxation, à canaliser mes émotions et appréhender les évènements avec beaucoup plus de calme et de recul.
La découverte du Qi Gong est arrivée à une période de ma vie où mon corps subissait des changements physiologiques, et m’a permis d’aborder cette période en douceur.
Lors de stages organisés par Lou dans une ambiance chaleureuse et conviviale, j’ai découvert la méditation qui m’intéressait beaucoup, et je continue à pratiquer régulièrement chez moi.
Le cours du lundi matin est devenu une sorte de « rituel » afin de commencer la semaine avec calme, sérénité et bonne humeur.


Sophie, naturopathe
Cela fait environ 3 mois que je pratique le Qi Gong. Au fur et à mesure des séances, je ressens un mieux-être, la sensation qu’il y a moins d’entrave à la circulation de l’énergie dans le corps (une douleur persistante au bras a disparu après un cours !)
Dans les heures suivant la pratique, j’ai conscience qu’un sentiment de quiétude et qu’une certaine relaxation s’installent.
Voilà ce que m’apporte le Qi Gong pour l’instant, j’ai conscience que ce n’est qu’un début ! »


Philippe, Professeur de guitare
« Depuis que j’ai commencé le Qi Gong j’éprouve une sensation de bien-être et une sensation d’énergie mieux distribuée dans mon corps. »


Sophie, Chanteuse et professeur de chant
« Le Qi Gong permet une meilleure circulation de l’énergie dans le corps. Je suis moins fatiguée et, en général, une demi-heure après la séance, je sens mon corps plus en forme qu’avant. Par ailleurs, 6 mois après le début de la pratique, j’ai constaté que mes jambes sont également plus légères qu’auparavant. Elles se sont affinées. Enfin, je me sens plus solide dans ma posture au quotidien. Finalement, à ce jour, même si un ou deux gestes restent encore mal maîtrisés, je n’ai ressenti que des bienfaits.